Comme je vous l’ai dit dans le billet précédent, j’ai pu tester le Canon 5DmkIII ainsi que le superbe 85mm f1.2 le week-end dernier.

N’ayant jamais travaillé en plein format numérique et ayant un week-end bien chargé, je trouvais que l’occasion était belle de tenter le coup.

Et bien m’en a pris! J’ai découvert la douceur, la progressivité, la montée en ISO, etc. qu’un full frame pouvait apporter. C’est bien simple, je n’ai pas pu m’empêcher de shooter non-stop (ou presque). Du côté du caillou, c’est une merveille qui pique, qui produit un bokeh fantastique et qui est vraiment utilisable à 1.2. Alors, ok, la mise au point est un peu lente par rapport aux standards actuels, mais je travaillais surtout des portraits, donc pas de problème.

Le danger avec ce type d’essai est de tomber amoureux du matos et de se laisser tenter… Le full frame m’a toujours attiré, mais je suis – pour le moment – très satisfait de mon 7D. Par contre, un 85 qui ouvre bien, là ça m’intéresse. Du coup, j’ai craqué et commandé (chez les -toujours excellents – pro’s de la photo) le Sigma 85mm f1.4 (très bonne critique), n’ayant pas le budget pour le 85 1.2L II de chez Canon. L’objectif doit arriver début de semaine prochaine. Je vous tiens au courant.

En tous cas, cet essai m’a permis de me rendre compte, une fois encore, que rien n’égale les focales fixes. J’ai d’ailleurs remonté mon 50mm 1.4 sur mon 7D et il ne le quitte plus!

Pour voir le résultat de tout cela, rendez vous ici, ou encore ci-dessous!